A propos

Notre programme de recherche fonde ses préoccupations dans l’élaboration de nouvelles démarches de projet et de dispositifs théoriques et pratiques de conception. Il s’appuie sur un modèle épistémologique et théorique de la morphogénèse architecturale et urbaine. Ce modèle fait appel à un corpus de connaissances renvoyant aux techniques et outils de la cartographie, aux moyens numériques de visualisation de données, aux approches digitales paramétriques, aux algorithmes de traitement de la big data et aux méthodes de modélisation des phénomènes complexes et dynamiques, physiques et sensibles.

 

La forme informée et partagée

L’impressionnante évolution de l’offre en outils technologiques et la diffusion large de leurs usages aussi bien dans la sphère professionnelle que dans les pratiques individuelles de loisir nous invitent non seulement à développer de nouvelles méthodologies de modélisation du réel à partir duquel et dans lequel s’élabore et s’insère toute architecture nouvelle mais aussi les outils de ces modélisations et les dispositifs numériques de visualisation et de partage des données entre usagers, experts et institutions. La forme informée et collaborative rassemblerait les cartographies de nos marques indélébiles et nos aptitudes changeantes.

 

La forme associative et continue

Les capacités fulgurantes et quasi infinies d’analyse des phénomènes et leurs transcriptions dans un langage digital mais intuitif et accessible nous poussent à poser la question de la continuité du processus de formalisation ou de la formation des formes architecturales et urbaines et les moyens algorithmiques d’y parvenir. Le processus du projet ne peut plus demeurer une « boite noire » agissant d’une manière inductive et obscure. Explorer et proposer des écritures algorithmiques
qui permettront aux formes analysées de continuer « à vivre » en se transformant de manière explicite est un champ de recherche qui reste totalement en friche bien que les définitions mathématiques et les process infographiques de paramétrisation semblent être prêts à ces explorations.

 

La forme réactive et adaptée

Il s’agit pour nous de fonder une nouvelle pratique architecturale (et un processus de projet d’une façon générale) sur une recherche exploratoire épistémologique et au niveau des outils et des méthodes technologiques et scientifiques. Poser comme finalité de notre modélisation une meilleure compréhension du monde et des interactions fines et circonstanciées (dans la fabrication de nos projets) c’est participer à poser les éléments d’une vraie écologie. Réalisée de manière transparente, collective et avec des dispositifs explicites, une nouvelle vision des phénomènes s’élabore, de nouvelles stratégies pratiques du projet se dessinent et la mettent en oeuvre.

 

Equipe

MorphoLab est conçu comme un réseau de compétences et de centres d’intérêt qui regroupe différents types de membres portant des projets individuels ou collectifs :

 

des fondateurs ou animateurs:

Alec Boivin, architecte, Nantes, co-directeur
Tewfik Hammoudi, architecte, Nantes – Paris, directeur et fondateur
Anais Jacquard, architecte, Nantes, co-directrice
Eric Languenou, informaticien, Nantes, partenaire
Jean Léveque, Philosophe, Nantes, fondateur
Mohamed Maanan, geographe, Nantes, partenaire